Etats-Unis : première greffe de pénis et scrotum de l'histoire

Etats-Unis : première greffe de pénis et scrotum de l'histoire

L'équipe médicale de l'université Johns Hopkins ayant pratiqué la première greffe de pénis et de scrotum. Le patient, un soldat américain, avait été grièvement blessé il y a plusieurs années dans l'explosion d'un engin explosif improvisé en Afghanistan. L'opération a eu lieu le 26 mars dernier, et a nécessité la collaboration de neuf chirurgiens esthétiques et de deux chirurgiens urologues.

Des greffes du pénis avaient déjà été réalisées, mais cette transplantation d'un pénis et d'un scrotum représente une réelle avancée médicale.

Aujourd'hui, c'est non seulement la verge, mais aussi le scrotum (le sac qui soutient les testicules) et une partie de la paroi abdominale que les chirurgiens sont parvenus à greffer à partir des organes d'un donneur décédé. Il devrait toutefois quitter l'hôpital dans la semaine prochaine.

Le soldat, qui souhaite garder l'anonymat, a déclaré dans un communiqué publié par l'université: " C'est vraiment une blessure stupéfiante, pas facile à accepter. De son côté, lorsqu'il s'est réveillé, le patient s'est de nouveau senti " normal ".

Le bébé royal est né, le sexe est révélé
Comme pour leurs deux premiers enfants, le duc et la duchesse de Cambridge n'ont pas souhaité connaître le sexe du bébé à naître. La Duchesse est ensuite sortie de l'hôpital Saint Mary en début de soirée, moins de huit heures après l'accouchement.

Privé de testicules, il ne pourra certes plus produire de spermatozoïdes, mais sa prostate, elle, est restée intacte après l'explosion.

"Les testicules n'ont pas été greffés parce que nous avions pris la décision, en amont du programme, de ne pas greffer de tissu germinal, c'est à dire de ne pas transplanter de tissu qui produise du sperme parce que cela soulèverait un certain nombre de questions éthiques", a déclaré un chirurgien plastique, Damon Cooney. Un cas de conscience lié au fait qu'une éventuelle descendance du bénéficiaire de la greffe aboutirait à transmettre le matériel génétique du donneur à ses enfants.

"Nous avons senti qu'il y aurait juste trop de questions éthiques sans réponse", concède le spécialiste de la chirurgie reconstructrice. Mais il faudra attendre " 6 mois avant qu'il puisse ressentir des sensations et obtenir une érection ". Une première greffe de pénis avait été pratiquée en Chine en 2006, mais le receveur avait dû subir une ablation suite à de "graves problèmes psychologiques ". Deux ont été pratiquées en Afrique du Sud, pays où. Les États-Unis ont suivi en 2016.

Related Articles