"France is Back" : la preuve par les investissements !

2017 est tout simplement "la meilleure année depuis dix ans", se réjouit Business France, tandis que ces investissements vont permettre la création ou le maintien d'un total de 33 489 emplois en France.

En mai 2017 déjà, la France s'était félicitée d'attirer à nouveau les investissements étrangers sur son territoire.

Les États-Unis sont redevenus le premier investisseur étranger en France, après s'être fait doubler par l'Allemagne en 2016.

Couac frontalier franco-italien : Darmanin attendu à Rome
En outre, pour discuter de cette question au niveau technique, les deux pays avaient décidé de se rencontrer près la préfecture de Turin le 16 avril.

"Cette performance, c'est l'attractivité retrouvée de notre pays et c'est la reconnaissance du travail des Français ", s'est félicité le ministre de l'Économie. Selon ce classement, les investissements américains ont représenté en 2017 18% des investissements étrangers, en hausse de 26% par rapport à l'année 2016.

Dans le détail, 50 % des décisions concernent des ouvertures de nouveaux sites et 42 % des extensions d'activité de sites existants, les 8 % restants étant des rachats d'entreprises. Cela représente plus de 33 000 emplois, indique un rapport de Business France publié hier qui ne mentionne toutefois pas les fermetures de sites. Par secteur, les entreprises étrangères ont décidé d'investir en premier lieu dans les activités de production, avec 343 projets enregistrés (+23% par rapport à 2016) créant 16123 emplois.

Les projets de recherche et développement, et d'ingénierie, ont représenté 10 % des décisions, avec 125 projets (+9 %). Une dynamique qui devrait par ailleurs contrebalancer un peu l'effet des déclarations de l'administration Trump. À noter, l'Inde affiche une hausse de 73 % du nombre de décisions. Dans la seule industrie, selon l'observatoire du cabinet Trendeo, 30 fermetures de sites détenus par des groupes étrangers en France ont été annoncées l'an dernier, parmi lesquels ceux de Tupperware en Indre-et-Loire ou encore du groupe suédois de literie Hilding Anders dans le Haut-Rhin, contre 16 ouvertures d'usines. Un chiffre en baisse: 37 sites avaient mis la clé sous la porte en 2016.

Related Articles