La station spatiale chinoise s'est consumée

La station spatiale chinoise s'est consumée

L'incertitude demeure également quant aux lieux de chute d'éventuels débris.

Tiangong-1, le premier laboratoire spatial chinois, rentrera dans l'atmosphère terrestre le 2 avril, a annoncé dimanche le Bureau de l'ingénierie spatiale habitée de Chine (BISHC).

Ce type de station spatiale "ne s'écrase pas sur Terre violemment comme dans les films de science-fiction, mais se désintègre en une splendide (pluie de météorites) dans le beau ciel étoilé, à mesure que ses débris progressent vers la Terre", a-t-il expliqué. Les experts pensent que l'engin de 8 tonnes se se consumera alors. Un flot de particules solaires aurait dû accroître la densité dans la haute atmosphère et précipiter le plongeon de la station. Le report du processus a fait dire à certains spécialistes que le laboratoire spatial était hors de contrôle.

Doux : LDC précise son offre, un consortium prêt à reprendre 900 salariés
A Châteaulin, LDC reprendrait 111 salariés et construirait un nouvel outil d'abattage-découpe consacré aux produits alimentaires industriels.

Lors de la rentrée dans l'atmosphère, la chaleur croissante et les frictions entraînent la combustion ou l'explosion de la structure principale, à quelque 80 km de la Terre, d'après la même source.

Tiangong-1 a été lancé le 29 septembre 2011 et a été mis hors service en mars 2016 après avoir accompli ses missions.

La plupart des fragments se disperseront dans l'air et un petit nombre retombera relativement lentement avant de s'écraser, probablement en mer. Chine et Europe prévoit une désintégration d'ici à lundi. Coordonnée par l'armée, elle est perçue comme un symbole de la puissance retrouvée du pays.

Related Articles