Les "couche-tard" ont une mortalité plus élevée que les autres

Les

Une étude menée récemment sur des milliers de britanniques révèlent que les couche-tard ont un risque de mortalité plus élevé que ceux qui se couchent tôt. C'est le constat d'une étude publiée jeudi qui suggère des adaptations. Celle-ci, qui a porté - grâce à une base de données publique - sur près d'un demi-million d'habitants du Royaume-Uni âgés de 38 à 73 ans, montre que les couche-tard ont un risque de décès, de toutes causes, de 10% plus élevé que les couche-tôt sur la période étudié de six ans et demi " résume Sciences et Avenir. Les oiseaux de nuit ont des taux plus élevés de diabète, de troubles psychologiques et de troubles neurologiques. Mais cette étude est la première à explorer le risque de mortalité, note l'Université de Surrey dans un communiqué.

Les participants ont été répartis en plusieurs catégories, soit "une personne du matin" (27 %), "plus du matin que du soir" (35 %), "plus du soir que du matin" (28 %), ou " une personne du soir" (9 %). Selon lui, les couche-tard devraient pouvoir bénéficier d'une plus grande flexibilité d'horaires de travail pour commencer et finir plus tard. Selon Kristen Knutson, il est probable que les couche-tard aient une horloge biologique interne incompatible à leur environnement externe.

Trump talks with allies as he weighs Syria strike decision
The U.S.is reportedly in the planning phase of a joint missile strike on Syria with the help of France and the United Kingdom. The government, however, said evacuations from Douma were ongoing and no Syrian government forces had entered the town.

"Les noctambules qui tentent de vivre dans un monde d'alouettes du matin peuvent avoir des conséquences sur la santé de leur corps", a déclaré l'auteur principal, Kristen Knutson, professeur agrégé de neurologie à la Feinberg School of Medicine de l'Université Northwestern. Ils ont aussi souvent tendance à fumer, boire, prendre de la drogue et consommer de la caféine.

Enfin, toujours d'après l'étude britannique, les "couche-tard" auraient du mal à s'adapter au passage à l'heure d'été. M. von Schantz suggère d'envisager sa suppression.

Related Articles