Nordhal Lelandais évoque une "gifle" qui aurait tué Maëlys

Nordhal Lelandais évoque une

Après ses aveux, Nordahl Lelandais a donné quelques détails qui font froid dans le dos sur la mort du caporal Arthur Noyer.

C'est en décembre 2016 que les choses s'enveniment entre Nordahl Lelandais et la jeune femme. C'est lors d'une bagarre qu'il aurait tué le jeune militaire. Dans un communiqué publié en fin de matinée, les magistrats précisent que l'ex-militaire de 35 ans a reconnu "spontanément" avoir "porté des coups" lors d'une "bagarre" ayant entraîné la "chute" mortelle du jeune militaire, détaille le parquet.

Des restes du crâne de la victime avaient été découverts sur un chemin de randonnée en septembre à Cruet, petite commune de Savoie située au pied du massif des Bauges et proche de Montmélian, à une vingtaine de kilomètres de Chambéry.

Pour Moscou, Londres n'est pas si innocente que cela dans l'affaire Skripal
Il faut dire que les discussions qui se tenaient ce mercredi à La Haye, au siège de l'OIAC, se sont déroulées dans une ambiance particulièrement lourde.

Pour Arthur Noyer comme pour Maëlys, Nordahl Lelandais opte pour la même stratégie de défense: celle de la mort accidentelle. Nordahl Lelandais aurait alors "mis un coup avec le revers de la main, violent, sur le visage" de l'enfant assise à sa droite sur le siège passager, alors qu'il conduisait, selon la même source. Sa décision est prise mais est loin d'être partagée par l'homme.

Contacté par l'AFP, son avocat, Me Alain Jakubowicz, a souhaité garder le silence. Or Nordahl Lelandais est poursuivi pour assassinat, ce qui impliquerait justement une notion de préméditation, bien que celle-ci ne soit pas prouvée à ce stade de l'enquête.

Dans l'affaire Maëlys, le trentenaire est mis en examen pour "meurtre " mais il a seulement reconnu un décès accidentel de la fillette. Elle aurait ensuite hurlé et, c'est à ce moment que Nordahl Lelandais lui aurait asséné "une claque". Mais alors pourquoi a-t-il placé ses téléphones portables en mode avion aussitôt avoir quitté la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, ainsi qu'à plusieurs reprises par la suite?

Related Articles