Ondes électromagnétiques : Orange forcé de rappeler 90.000 téléphones

Ondes électromagnétiques : Orange forcé de rappeler 90.000 téléphones

Article mis à jour - Ce rappel concerne 0,3% des clients d'Orange, soit 90.000 clients.

Un rappel de produits inédit en France.

Selon 60 Millions de Consommateurs, Orange vient de lancer le rappel d'un téléphone mobile qui exposerait les utilisateurs à une quantité d'ondes électro-magnétiques trop importante.

Le procès de Zuma reporté au 8 juin — Afrique du Sud
Jacob Zuma est accusé d'avoir touché des pots-de-vin du groupe français Thales, ex-Thomson CSF, à la fin des années 90. Sollicité par l'AFP, le groupe Thales a refusé de faire le moindre commentaire sur une "affaire en cours".

Il s'agit du téléphone à clapet Hapi 30, "un modèle assez basique, à clapet, que l'opérateur Orange commercialisait sous sa propre marque, et dont la fabrication était assurée par la société française Mobiwire". Limité à un seuil maximal de 2 W/kg au niveau de la tête et / ou du corps de l'utilisateur, cet indice doit désormais être mesuré à une distance de 0,5 cm du corps contre 2,5 cm auparavant.

L'Agence nationale des fréquences (ANFR) a détecté un dépassement du débit d'absorption spécifique (DAS) autorisé. Celui-ci est limité à 2 W/kg au niveau de la tête comme au niveau du corps par une directive européenne. "Ce mobile ne présente aucun risque pour la santé", commente un porte-parole d'Orange qui souligne que ce dépassement n'apparaît que lors d'un usage "rarissime" du mobile (envoi d'un MMS en 2G clapet fermé). Il s'agit de téléphones de son cru et plus particulièrement de son " Hapi 30 ". "Nous avons enregistré des dépassements sur quelques autres téléphones".

Related Articles