Paris : la fac de Tolbiac évacuée après une intervention policière

Paris : la fac de Tolbiac évacuée après une intervention policière

La centaine de personnes qui occupaient l'Université de Tolbiac, dans le 13e arrondissement de Paris, a été évacuée par les forces de l'ordre ce vendredi matin. Ces examens n'auront pas lieu à Tolbiac, a-t-il précisé, "mais dans d'autres centres universitaires de Paris et du Grand Paris" et que les étudiants allaient en être informés "dans les jours qui viennent".

Une interpellation. Les occupants ont alors quitté les lieux "calmement", "dès les premières injonctions des policiers", indique encore la préfecture. Certains se sont retranchés à l'intérieur tandis que d'autres tentaient de s'enfuir en escaladant la grille tout en lançant des projectiles sur les forces de l'ordre.

Les abords du site ont ensuite été bouclés par la police. Quelques minutes très agitées ont été observées.

La centaine d'étudiants opposés à la réforme universitaire qui bloquaient l'université parisienne de Tolbiac ont été délogés par les forces de l'ordre vendredi dans la matinée, selon plusieurs médias français. L'opération s'est réalisée sans "incident", confirme d'ailleurs la préfecture de police.

La Maison blanche contredit le président Emmanuel Macron
Et d'ajouter: "La Maison-Blanche a raison de rappeler que l'engagement militaire est contre Daech et se terminera le jour où la guerre contre Daech sera parachevée".

Face à "de nombreuses rumeurs", notamment sur les réseaux sociaux, "faisant état d'une personne grièvement blessée se trouvant dans le coma", la PP a réaffirmé dans la soirée dans un communiqué qu'"aucun blessé n'a été recensé sur cette opération".

Georges Haddad, président de l'université Paris I, a fait savoir sur BFM TV qu'il était "soulagé". "On m'a dit que des choses indignes se sont passées à l'intérieur comme de la violence, du sexe et de la drogue!" s'insurge le président de Paris-1.

Sur Twitter, Gérard Collomb, qui avait annoncé l'évacuation à l'Assemblée nationale mercredi, a salué la fin de l'occupation.

Related Articles