Un message ciblé — Emmanuel Macron

Un message ciblé — Emmanuel Macron

En s'invitant au journal de Jean-Pierre Pernaut, "la ficelle est un peu grosse", estime Sébastien Chenu, membre du bureau exécutif du Front national, pour qui le président "repartira" ensuite "avec un peu de mépris comme il l'a souvent fait vis-à-vis des classes populaires". Il parle beaucoup, il n'entend pas beaucoup et, en réalité, il fait ce qu'il veut seul. Il y a eu parfois des facilités en opposant "les cheminots aux autres travailleurs", a-t-il admis s'agissant de la réforme de la SNCF. Mais "je vous demande de me faire confiance", a-t-il ajouté, en mettant en avant ses trois priorités: "libérer, protéger et unir". Ceux-ci percevraient dans les institutions un rempart contre la communauté des croyants, sans se rendre compte que la séparation de l'Eglise et de l'Etat ne signifie pas qu'ils ne sauraient faire bon ménage. La Poste ça fait plus de 15 ans qu'ils recrutent avec un statut privé.

Mais plus encore, ce qui peut être interprété comme une ingérence d'Etat dans la sphère religieuse, c'est la vertu célébrée par Emmanuel Macron de "l'engagement politique " des catholiques. Le Président a affirmé que l'État allait "investir 10 millions d'euros par jour" et n'a pas rejeté l'idée que de nouvelles lignes pourraient ouvrir. "Vous pouvez au moins m'accorder cela, je fais ce que j'ai dit", a-t-il répété à plusieurs reprises. Je le sais, je les remercie, j'en ai besoin.

"J'ai jamais pris un retraité pour un portefeuille", a-t-il dit.

Selon RTL, c'est cet entretien qui emballe le plus Emmanuel Macron, qui selon un proche cité par la radio "aime les interviews avec du punch, pas les pâtes molles". Avec un objectif: "reconstruire les 50 prochaines années de progrès", a-t-il promis, dans un écho à l'époque des Trente glorieuses. "Car il n'y aura pas d'examen en chocolat dans la République". On m'écrit beaucoup, je lis, et j'écoute.

Ligue Europa : Salzbourg, Arsenal et l'Atlético également dans le dernier carré
Les Espagnols ont cependant résisté jusqu'au bout pour atteindre le dernier carré (défaite 1-0). Le Red Bull Salzbourg, battu à l'aller (2-4), a réussi à s'imposer (4-1) pour se qualifier.

"Le président a " absolument garanti " que la SNCF restera une entreprise publique".

Syrie : la France prendra ses décisions en "temps voulu", en coordination avec les États-Unis, quant à d'éventuelles frappes en représailles à une attaque chimique présumée du régime en Syrie, a déclaré le président.

Si Emmanuel Macron, lundi, avait entamé son propos devant les évêques catholiques en prévenant qu'il ne s'agissait pas du grand discours de référence sur la laïcité que l'on attend de lui depuis son élection, les interrogations sur ses positions de principe en la matière - à défaut d'être levées - n'auraient pas tourné à une franche inquiétude. Emmanuel Macron sera interrogé par les journalistes de RMC-BFMTV et Mediapart, deux médias très différents l'un de l'autre en termes de ligne éditoriale et de publics.

Related Articles