Un problème à venir avec le fair-play financier de l'UEFA — PSG

Un problème à venir avec le fair-play financier de l'UEFA — PSG

Il y a quatre ans, le club de la Capitale avait déjà été sanctionné par l'UEFA (amende, limitation du nombre de joueurs inscrits en C1, encadrement de la masse salariale, baisse des dépenses en recrutement.) pour ses manquements aux règles du fair-play financier et depuis l'été dernier, le viseur de l'instance européenne s'est encore braqué sur lui. Et le quotidien économique prétendait également que ce cabinet avait conclu qu'effectivement le Paris Saint-Germain s'était emballé et avait clairement surévalué cette manne financière provenant de partenaires proches du Qatar.

Les transferts de Neymar et Mbappé vont-ils mettre le PSG en difficulté?

Simeone a un message pour Griezmann — Atletico
Dans la composition des maîtres il a marqué un but de Cristiano Ronaldo (53 minutes), de personnes se distingua Antoine Griezmann (57).

Le club parisien a en tout cas rendez-vous le 20 avril en Suisse pour une réunion avec l'ICFC, comme cela a été régulièrement le cas cette saison dans le cadre de l'enquête formelle de l'UEFA. D'après le Financial Times ce mercredi 11 avril, une étude menée par la société extérieure Octagone mandatée pour vérifier les contrats de sponsoring du club montre qu'ils ont été "surévalués de façon significative". Le leader de L1 s'expose ainsi - une nouvelle fois - à des sanctions dans le cadre du fair-play financier. Sur la demande de l'UEFA, l'agence de conseil Octagon mène ainsi une enquête pour définir la vraie valeur sur le marché des contrats sponsors de Paris. Le fair-play financier stipule qu'un club participant aux compétitions organisées par l'UEFA ne peut dépenser plus qu'il ne gagne (même s'il est adossé à un actionnaire/propriétaire richissime) ni afficher un déficit supérieur à 30 millions d'euros cumulé sur trois exercices. Mais si les informations du Financial Times se confirmaient, le PSG se trouverait en toute logique en état de récidive. Selon les derniers échos, le club doit trouver près de 50 millions d'euros pour rester dans les clous d'ici le mois de juin. N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace "Ajouter un commentaire".

Related Articles