Vers le départ du P-dg de Volkswagen Matthias Müller

Vers le départ du P-dg de Volkswagen Matthias Müller

Ces annonces ont été faites à l'issue d'une réunion du conseil de surveillance, qui a mis un terme avec effet immédiat au mandat de Matthias Müller et a réfléchi à une refonte globale d'un géant automobile dont les activités vont des voitures aux poids lourds en passant par les motos avec des marques telles que Volkswagen, Ducati, Bentley, Porsche, Audi, Scania ou Skoda.

Dans un étonnant communiqué, le constructeur automobile allemand laisse entendre que son président du directoire, Matthias Müller, pourrait être remplacé. Après l'annonce, vers 13h50, l'action du groupe bondissait de 4,41% à 171,50 euros, à la Bourse de Francfort.

Si le nouveau patron Herbert Diess est lui aussi la cible d'une des nombreuses procédures en cours, son arrivée tardive chez Volkswagen le rend moins vulnérable aux épisodes judiciaires, s'accordent les observateurs.

La nomination de Herbert Diess, qui s'est régulièrement heurté aux syndicats en tant que patron de la marque VW, ravit les analystes. Au moment du scandale, le groupe était dirigé par Martin Winterkorn, qui a été contraint à la démission et remplacé par l'ancien chef de Porsche Matthias Müller.

LDC - Real Madrid - Juventus : les compos probables
Pas sûr, donc, de voir Zinedine Zidane faire tourner plus que de raison son effectif. Le premier match s'est terminé une grande victoire du Real avec un score de 3:0.

Il y a deux mois, des sources proches du directoire avaient rapporté à Reuters que Matthias Müller était de plus en plus frustré par le manque de soutien, selon lui, à ses projets de réformes et par l'incapacité de l'entreprise à tourner la page du scandale des émissions polluantes.

Lors de la dernière assemblée générale des actionnaires, le PDG de Volkswagen, Herbert Diess avait souligné l'importance grandissante de l'expérience utilisateur en déclarant que "le plaisir de conduite ne signifie plus seulement une puissance, mais aussi un système d'exploitation intuitif, des services et un système d'infodivertissement, ainsi qu'une interaction avec le véhicule".

Le Spiegel ajoute que Blessing, un ex-responsable du parti social-démocrate, pourrait assumer de nouvelles fonctions au sein du constructeur.

Related Articles