Berlusconi ouvre la voie à un gouvernement antisystème en Italie

Berlusconi ouvre la voie à un gouvernement antisystème en Italie

Il a aussi annoncé que son propre parti, Forza Italia, ne le soutiendrait pas au Parlement. "Si une autre force politique de la coalition de droite veut assumer la responsabilité de former un gouvernement avec les 5 étoiles, nous prendrons acte de ce choix avec respect", a-t-il acté dans un communiqué.

ROME, 10 mai (Reuters) - Le président italien Sergio Mattarella est prêt à accorder plus de temps à la Ligue et au Mouvement 5 Etoiles pour qu'ils parviennent à un accord de gouvernement mettant fin à neuf semaines d'impasse politique en Italie, indique une source au sein des services de la présidence, jeudi.

Les deux formations, sorties renforcées des législatives du 4 mars, n'excluent pas de nommer une tierce personnalité "qui aurait la confiance des citoyens et des partenaires internationaux de l'Italie", a déclaré Vincenzo Spadafora, l'un des cadres du mouvement. " Matteo Salvini met lui aussi l'accent sur le programme".

Silvio Berlusconi évite ainsi à sa formation politique de servir d'alibi en cas de non-accord entre le M5S et la Ligue et de porter la responsabilité d'un éventuel retour aux urnes, qui selon les sondages bénéficieraient à la Ligue, mais verrait Forza Italia chuter.

Parallèlement, les divergences sur le fond sont importantes entre la Ligue, formation nationaliste proche du FN français, qui a fait le plein des voix dans le Nord sur la promesse de baisses massives d'impôts, et le M5S, plus ambivalent sur l'Europe et plébiscité par le Sud pour avoir promis un revenu de citoyenneté.

Ligue 2 : Ajaccio, Le Havre et Brest en barrages !
Neutralisé à Châtearoux (2-2), Brest retrouvera Le Havre victorieux face à Tours (2-0) mardi en match préalable au barrages. Quevilly-Rouen a fini la saison avec les honneurs contre Lorient (3-0) mais descendra bien en Nationale l'an prochain.

Outre l'ambition de leurs jeunes dirigeants, les deux partis ont en commun un rejet des forces politiques traditionnelles et des promesses voisines en matière de retraites, de lutte contre l'immigration ou de moralisation de la vie politique.

Les deux formations ont demandé mercredi au chef de l'Etat un délai de 24 heures pour déterminer si elles pouvaient s'entendre sur un pacte de coalition.

En Italie, la Ligue et le M5S vont tenter de former un gouvernement antisystème.

"Dans les minutes suivantes, sur Facebook, le dirigeant des 5 étoiles, tout sourire, exposait sa " joie " et sa " fierté ": " Enfin, nous allons pouvoir commencer à parler des sujets. "Ensuite nous parlerons des noms", a assuré Luigi Di Maio, chef de file du M5S.

Related Articles