Crimée : un pont symbole de l'annexion par la Russie

Crimée : un pont symbole de l'annexion par la Russie

Le pont, chantier colossal et très symbolique visant à réduire l'isolement de la péninsule annexée par Moscou en 2014, a été inauguré mardi par Vladimir Poutine au volant d'un camion orange.

Ce pont est destiné à la circulation automobile et ferroviaire et mesure 19 kilomètres de long, c'est le plus long de Russie, il enjambe le détroit de Kertch, permettant ainsi de relier la Russie continentale à la Crimée, seulement quatre ans après le rattachement de la presqu'île à la Fédération de Russie. Ce chantier titanesque, lancé en février 2016, a été confié par l'État à la société d'Arkadi Rotenberg, partenaire de judo du président Vladimir Poutine.

En raison du blocus, la plupart des produits alimentaires viennent désormais de Russie par ferry et ce mode de livraison, qui dépend d'une météo favorable, entraîne parfois des pénuries. La Crimée lui ayant donné le plus fort taux de voix en sa faveur (ou l'un des plus forts) de toute la fédération avec 92,15% des suffrages.

La Crimée dépend aussi de la voie aérienne pour ses approvisionnements, avec comme conséquence une hausse significative des prix pour les produits de consommation courante.

6 morts et 35 blessés dans des attaques contre des églises — Indonésie
La même année, un homme avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour une attaque au cocktail Molotov sur une église . Les autorités sont sur le qui-vive depuis des attentats suicide et attaques armées revendiquées par l'EI à Jakarta en 2016.

Durant la cérémonie d'inauguration, Poutine a rappelé que la population rêvait déjà d'un tel pont durant l'époque tsariste et que " enfin, le miracle est devenu réalité ".

Le Premier ministre ukrainien Volodymyr Groïsman a accusé la Russie de " bafouer le droit international avec ce pont.

Paris "condamne la construction par la Russie du pont de Kertch qui contribue à priver l'Ukraine d'un plein accès et de l'utilisation de ses eaux territoriales internationalement reconnues", a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Agnès von der Mühll, dans un communiqué. Si l'Union européenne et les USA espéraient encore briser la détermination russe à coup de sanctions économiques pour refouler les deux millions de Criméens hors des frontières russes vers l'Ukraine, leurs intimidations ont reçu une réponse cinglante et définitive.

Related Articles