Découverte d'une nouvelle maison de l'horreur — États-Unis

Découverte d'une nouvelle maison de l'horreur — États-Unis

Elle accuse sa mère, avec qui elle a une relation conflictuelle, d'avoir "inventé ces idées de torture".

Le récit du procureur est insoutenable: "De manière continue, les enfants étaient frappés, étranglés, mordus, visés avec des armes telles que des arbalètes et des pistolets à air comprimé, frappés avec des armes telles que des bâtons et des battes de baseball, soumis à la torture du 'waterboarding' (simulation de noyade)", détaille-il dans son acte d'accusation. La même source ajoute que certains ont également été brûlés avec de l'eau bouillante.

"En raison de ces abus répétés, les enfants ont de multiples formes de cicatrices, ainsi que des bras cassés" pour certains, a précisé le ministère public.

Accusés de torture, d'abus et de maltraitance sur enfant, les parents Jonathan Allen, 29 ans, et Ina Rogers, 31 ans, ont été arrêtés.

L'affaire a éclaté après un appel de la mère de famille à la police, le 31 mars.

A leur arrivée sur les lieux, les policiers découvrent une maison souillée de détritus et d'excréments, dans laquelle se trouvent neuf autres enfants, âgés de 4 mois et à 11 ans. La maison était dans un état répugnant, avec des habits, poubelles et excréments éparpillés çà et là.

Les enfants ont été mis en sécurité. Les secours décident alors d'interroger tous les enfants.

Le père de Meghan Markle renonce à venir au mariage royal
Il a déclaré au site ne pas avoir eu de nouvelles de Meghan depuis qu'il a annoncé son intention de ne pas se rendre au mariage . Thomas Markle doit accompagner sa fille jusqu'à l'autel, et sa mère doit arriver à la chapelle avec sa fille, en voiture.

L'enquête a rapidement prouvé que les enfants étaient les victimes de tortures et de nombreux abus physiques et psychiques de la part de leurs parents. La mère, qui jusque-là été inculpée d'un seul chef d'accusation mineur est désormais accusée de maltraitances, comme son compagnon. Elle a été placée en détention, et sa caution portée à 495'000 dollars (autant de francs suisses).

Le père, principal auteur des tortures, est également en détention. Sa caution est fixée à 5,2 millions de dollars.

Jonathan Allen a, quant à lui, plaidé non coupable lundi 14 mai.

"Regardez les preuves. Si (les enfants) disent qu'ils ont été brutalisés et battus, qu'un médecin le prouve", a-t-il assuré.

La journaliste : "Donc vous vous considérez comme innocent et vous êtes détenu pour quelque chose que vous n'avez pas fait?"

Jonathan Allen et Ina Rogers ont été interpellés en Californie. "Je ne suis pas parfait, personne ne l'est, mais je ne suis pas un animal, ni un bourreau, ni un monstre". Mais elle pourrait faire face à d'autres accusations. Néanmoins, les enfants présentent de nombreuses plaies.

D'après la presse américaine, les enfants n'étaient vraisemblablement pas scolarisés. "Je suis une mère incroyable", s'est-elle défendue.

Related Articles