L'Ecosse cible l'alcool, la France préfère pénaliser le tabac — Santé publique

L'Ecosse cible l'alcool, la France préfère pénaliser le tabac — Santé publique

Après des années de bataille juridique, l'Ecosse a introduit hier un prix minimum pour l'alcool. Depuis le début du mois de mai, la nation se targue d'être le " premier pays du monde " à instaurer des prix unitaires minimaux pour l'alcool : l'unité d'alcool, établit en fonction de la teneur en alcool et du volume du produit, ne pourra être vendue en dessous de 50 pence (57 centimes d'euros).

Avec ce prix minimum, une bouteille de whisky de taille standard (70 cl) ne pourra être vendue à un prix inférieur à 14 livres, soit 15,60 euros.

" Notre action est audacieuse et courageuse, et démontre une fois de plus que nous ouvrons la voie en introduisant des solutions innovantes aux défis de la santé publique.", a fait savoir dans un communiqué la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon". " Les chiffres indiquent en effet une moyenne de 22 décès par semaine et plus de 600 hospitalisations".

Abbas tient des propos antisémites et ça fait réagir l'UE et l'ONU
Netanyahou a qualifié ces remarques de "nouveau discours antisémite", et a accusé Abbas d'être un "négationniste". Ce n'est pas la première fois que le président palestinien est soupçonné ou accusé d'antisémitisme.

Nicola Sturgeon a déclaré qu'elle n'avait jamais cru que la mesure nuirait à l'industrie lucrative du whisky en Écosse, soulignant que "les whiskies haut de gamme pour lesquels l'industrie écossaise est si renommée ne figurent pas parmi les produits alcoolisés qui seront les plus touchés par les prix minimums".

"Selon la secrétaire à la santé Shona Robison, l'Ecosse présente par ailleurs le taux le plus élevé de décès liés à l'alcool au Royaume-Uni". Le principe est un peu le même qu'avec les cigarettes: il s'agit de décourager la prise d'alcool en jouant sur le facteur prix. "L'abus d'alcool coûte 3,6 milliards de livres sterling à l'Ecosse chaque année, soit 900 livres sterling pour chaque adulte du pays.", explique-t-elle. Or, avant cette mesure, ces dernières pouvaient être " achetées " pour seulement 2,52 £, précise le gouvernement. "Je ne pense pas que (le prix minimum) m'aurait découragé mais j'aurais certainement été à court d'argent plus rapidement", a ajouté cette habitante de Glasgow. Estimant que la mise en place d'un prix minimum était "un moyen proportionné d'atteindre un but légitime" et ne violait pas les lois européennes, la Cour suprême britannique a tranché en faveur du gouvernement écossais l'an dernier, rejetant l'appel constitué par l'Association du Whisky écossais (Scotch Whisky Association, SWA) et d'autres représentants de cette industrie pour l'annuler. Elle pourrait être bientôt suivie par l'Irlande et le Pays de Galles.

Cette loi a été saluée par le corps médical et plusieurs associations. Plus simplement, plus il y aura d'alcool dans une boisson, plus elle sera chère.

Related Articles