Mahathir, de retour au pouvoir à 92 ans — Malaisie

Mahathir, de retour au pouvoir à 92 ans — Malaisie

Najib est sous pression pour remporter une nette victoire après la perte des votes populaires par les partis au pouvoir pour la première fois aux précédentes législatives en 2013.

Mahathir Mohamad a promis de le faire traduire en justice pour répondre des accusations de détournements au détriment du fonds souverain 1MDB, créé par Najib Razak à son arrivée au pouvoir en 2009 et aujourd'hui endetté à hauteur de 10 milliards d'euros.

Mahathir Mohamad revient aux commandes de la Malaisie.

Mais à la proclamation des résultats, le Premier ministre Najib Razak a vite fait de reconnaître le "verdict des urnes", soulignant toutefois que c'était au roi de décider qui serait le nouveau chef du gouvernement dans la mesure où aucun parti n'a remporté la majorité à lui seul.

"S'il n'y a pas de gouvernement, il n'y a pas de loi ou d'institutions", a déclaré Mahathir Mohamad. Cet ancien médecin a déjà dirigé d'une main de fer le pays pendant 22 ans. Quinze ans après avoir quitté le pouvoir en Malaisie, Mahathir Mohamad est appelé à devenir à 92 ans le dirigeant politique le plus âgé du monde au lendemain d'une victoire historique de l'opposition aux législatives. Il voulait en effet écarter son ancien protégé, le Premier ministre sortant Najib Razak.

Coup de feu à la gare de Bruxelles-Midi: le suspect recherché
Brussels south station / gare du midi is in full lockdown now as more police and emergency services are still arriving. Les responsables Securail seraient en train d'évacuer les gens à l'intérieur de la gare.

Depuis 2015, la Malaisie est secouée par ce scandale qui fait l'objet d'enquêtes dans plusieurs pays, notamment à Singapour, en Suisse et aux Etats-Unis. Mais le nonagénaire, excédé par les agissements de Najib a rejoint les rangs de l'opposition. L'ex-homme fort a dû, pour la circonstance, se rapprocher de partis qui lui étaient opposés du temps où il était au pouvoir.

Mahathir a remporté l'élection grâce à la victoire de sa coalition, Pakatan Harapan, à la chambre basse du parlement, délogeant ainsi la coalition Barisna Nasional, qui dirigeait le pays depuis plus de 60 ans et dont Mahathir avait été le président.

Mahathir était notoirement connu pour ses attaques au vitriol contre ses ennemis, dénonçant le néo-colonialisme occidental. Ils ont affirmé que des millions d'électeurs sans adresse et même des personnes décédées étaient apparues sur les listes électorales, à la suite d'un redécoupage électoral en mars, favorable à la coalition au pouvoir.

" Nous ne pouvons pas compter (sur l'opposition) pour prendre en compte nos intérêts, en particulier les habitants dans les zones rurales, les intérêts de l'islam et les intérêts des Malais", a lancé Najib lors d'un meeting électoral le weekend dernier dans l'Etat régional de Pahang (centre).

Related Articles