Pepy estime à 300 millions d'euros le coût des grèves — SNCF

Pepy estime à 300 millions d'euros le coût des grèves — SNCF

"L'objectif est que toutes les places disponibles durant cette période seront proposées à environ moitié prix", indique Guillaume Pépy. Le patron de la SNCF était invité ce vendredi matin de franceinfo où il a évoqué le mouvement social et l'avenir de la compagnie ferroviaire.

Par ailleurs, toutes les cartes de réduction seront vendues au prix unique de 29 € du 23 mai au 15 juin. Premier axe de la stratégie de séduction: des billets de TGV à moins de 40 €. En pleine grève des cheminots, la SNCF lance une promo sur ses billets de TGV et casse les prix sur ses cartes de réduction. " Il me paraît totalement normal d'avoir un signe sympathique vis-à-vis de nos clients pour redonner de la confiance, a-t-il expliqué au journal Le Parisien".

La SNCF va multiplier les gestes commerciaux pour les voyageurs cet été.

"La grève va coûter probablement plus de 300 millions d'euros, y compris les mesures commerciales qu'on prend". Quant à l'Ile-de-France, il est prévu des remboursements qui doivent encore être validés lors d'une réunion avec la présidente de Région, Valérie Pécresse, le 17 mai prochain.

Concernant le mouvement en lui-même, le dirigeant balaie d'un revers de la main la consultation que les syndicats vont organiser auprès des cheminots: pour lui, ce référendum n'a "aucune " légitimité.

Trump annonce le retrait de l'accord nucléaire iranien
Leurs ministres des Affaires étrangères "se rencontreront pour engager sans délai des discussions dans cette perspective", ajoute la présidence française.

Les cheminots, qui protestent notamment contre l'abolition de leur statut particulier, mènent depuis début avril une grève marathon, avec des interruptions de travail de deux jours sur cinq programmées jusqu'à la fin juin.

Répondant aux critiques des associations d'usagers, qu'il dit avoir entendues, Guillaume Pepy leur a assuré que les prévisions de trafic des TGV et Intercités seront détaillées " jusqu'à la fin du mois de mai ", à partir de vendredi 11 mai.

" Êtes-vous pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement?" "C'est aussi brutal que ça ".

"La réforme ferroviaire est un sujet qui ne concerne pas que l'entreprise mais tous les Français et qui sera tranché par les élus nationaux dans quelques semaines".

Après une première journée à 33,9%, le taux d'agents grévistes a graduellement baissé pour atteindre 17,12% mardi, puis passer pour la première fois sous les 15%.

Related Articles