Worldline se renforce dans les services aux commerçants avec SIX Payment Services

Worldline se renforce dans les services aux commerçants avec SIX Payment Services

L'opération, nouvelle illustration du mouvement de consolidation à l'oeuvre dans l'industrie européenne du paiement, sera majoritairement financée en actions et verra Six entrer au capital de Worldline. De quoi dépasser le milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel. Le nombre de ses employés va passer parallèlement à près de 11.000, contre environ 9.400 aujourd'hui. Coté à la Bourse de Paris depuis 2014, Worldline vaut actuellement 5,7 milliards d'euros.

Dans le détail, le rachat de Six par Worldline est composée de 49,1 millions d'actions Worldline nouvellement émises et de 283 millions d'euros en numéraire.

L'objectif est de "créer le leader et premier fournisseur européen des services de paiements". Worldline renforce sa position de numéro un des prestataires de service de paiement indépendants en Europe continentale.

Atos, qui détenait jusqu'alors 70% de Wordline, descendra à 51% du capital du spécialiste du paiement et des transactions électroniques, tandis que Six y entrera à hauteur de 27%, devenant ainsi le deuxième actionnaire.

Inauguration de l'Ambassade des États-Unis à Jérusalem : 41 Palestiniens tués
En Cisjordanie, selon l'armée israélienne, environ 1 300 personnes ont participé à des manifestations parfois violentes. Les Palestiniens manifestaient lundi contre le transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Six Payment Services est la division de services de paiement de Six. Egalement présent en Autriche, au Luxembourg et en Allemagne, il emploie 1.600 personnes pour un chiffre d'affaires net 2019 estimé à 530 millions d'euros.

"Pour Worldline, renforcée par les talents de nos futurs managers et collègues de Six Payment Services, cette formidable fusion industrielle est un pas stratégique majeur", a déclaré le directeur général de Worldline, Gilles Grapinet. La bonne profitabilité de la société suisse devrait permettre à Worldline de ne pas voir sa rentabilité affectée par l'opération, selon les prévisions du groupe. L'opération doit être relutive dès 2019 pour le bénéfice par action et produire 110 millions d'euros de synergies annuelles d'ici 2022.

Il ajoute que Worldline conserve une confortable marge de manoeuvre financière pour poursuivre la croissance externe et que cette acquisition écarte le scénario d'un rachat d'Ingenico qui lui semblait beaucoup plus risqué.

Related Articles